L’État islamique en Afrique de l’ouest (ex-Boko Haram) : La stratégie de diversion face à l’assaut de la coalition armée

 | Afrique de l'Ouest, Note d'analyse politique, Sécurité, défense & armements

Par Nkalwo Ngoula Joseph Lea.

Résumé
Les efforts des États membres de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) et du Benin pour venir à bout du terrorisme transnational qui sévit dans la sous-région, ont permis d’infliger des coups durs à l’État Islamique en Afrique de l’ouest (ex- Boko Haram).

Désormais affaiblie et incapable poursuivre sa campagne de conquête territoriale, la nébuleuse terroriste a fait le choix d’une stratégie de diversion pour perpétuer sa menace dans la région du bassin du lac Tchad. L’inflation des opérations suicides des islamistes obéit à une logique de diversion pour freiner les avancées de la coalition, différer le déploiement de la force multinationale et fortifier les positions occupées dans son bastion.

Mais face à cette stratégie, les États de la CBLT devraient redoubler de vigilance à l’intérieur de leur territoire et accentuer la pression militaire sur Boko Haram.

 TELECHARGEZ LA NOTE D’ANALYSE POLITIQUE EN PDF 


Poster un commentaire

Nous contacter

Suggestion, information, proposition ou autre: Merci d'utiliser ce formulaire ci-dessous pour nous contacter.

Illisible? Changer le texte. captcha txt