Skip to content

L’influence russe en Afrique centrale: Le cas de la République Centrafricaine

L’influence russe en Afrique centrale: Le cas de la République Centrafricaine

L’influence russe en Afrique centrale: Le cas de la République Centrafricaine

Par Oumar Abdou Abbami

RÉSUMÉ:
Les nouvelles ambitions africaines de Moscou prennent corps avec l’accord de défense signé en 2017 à Sotchi entre le Ministre russe des Affaires Etrangères Sergueï Lavrov et le président centrafricain Faustin Archange Touadéra pour livrer des armes à Bangui et former les forces armées centrafricaines (FACA). Cet accord de défense permettrait à la Russie de mener à bien ses offensives anti-occidentales sur le continent africain en commençant d’abord par la Centrafrique un pays riche en ressources minières presque gouverné par les groupes armés. La RCA chasse gardée de la France, est devenue une chasse croisée où la Russie s’impose en maître et compte aussi attirer les autres pays d’Afrique centrale dans sa coopération sans condition contraignante comme la bonne gouvernance, la démocratie et le respect des droits de l’homme, afin de pouvoir déconstruire l’influence occidentale sur le continent. La nouvelle politique étrangère russe adoptée en 2013, revêt d’une stratégie de smart-power pour s’affirmer sur la scène internationale, d’où la Centrafrique est un pays de prédilection pour cette politique russe en Afrique centrale.

CONTEXTE:
Le continent africain est un objet de puissance auquel les Etats impérialistes s’intéressent pour développer leurs puissances. Parmi les cinq régions que l’Afrique dispose, l’Afrique centrale est la région la plus riche en ressources naturelles. C’est ce qui constitue une menace aux pays membres de cette région. Les industries extractives avec la complicité de leurs gouvernements n’hésitent pas à utiliser tous les moyens possibles, pour exploiter de manière illicite les ressources minières de l’Afrique centrale. C’est dans ce contexte que les conflits politico-militaires sévissent dans tous les pays de l’Afrique centrale en général, et en RCA en particulier, en créant et finançant des groupes armés rebelles pour déstabiliser le pays, dans le but de s’emparer des ressources minières. D’où, la RCA est dans les visées des puissances occidentales, russes et chinoises. C’est pourquoi l’on constate qu’aujourd’hui la RCA qui par le passé était la chasse gardée de la France est devenue la chasse croisée avec la présence militaire russe dans le pays.

PROBLEMATIQUES:
Les problèmes de la République centrafricaine sont devenus cancérogènes, à cause des conflits armés répétitifs affaiblissant les institutions de la République. En effet, la RCA est gangrenée par la corruption, les inégalités sociales et l’injustice auxquelles les différents gouvernements qui se sont succédés, n’ont pas pu de trouver des solutions. Une des raisons à cela est que les puissances étrangères ont mis la main sur les ressources minières, en appauvrissant davantage les populations et en enrichissant les élites. C’est ce qui explique la mal gouvernance de ce pays. En conséquence les populations marginalisées choisissent l’option militaire pour revendiquer leurs droits.

IDEES MAJEURES :
L’idée de notre travail est de mettre à la disposition des dirigeants centrafricains un cadre théorique de gestion des conflits en RCA. En luttant contre les inégalités sociales, la corruption et l’injustice et tout en faisant la promotion de la bonne gouvernance, de la démocratie et des droits de l’homme. Ceci permet à la RCA être à l’abri des menaces de puissances étrangères (Occident et Russie).