Le PNUD renforce les capacités des Togolais en prévention de conflits et médiation

 | Dans les médias, Félicité Jessica Ranohefy, Hassatou Balde, Saïd Abass Ahamed

Source: Programme des Nations Unies pour le développement.

Lomé – Un atelier de formation d’une semaine sur « L’Etat de droit et la prévention des conflits » se tient depuis le lundi 2 septembre 2013 à l’Hôtel Sarakawa de Lomé. Premier d’une série de trois, cet atelier est organisé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Il regroupe une quarantaine de participants et entre dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Consolidation de la Paix exécuté en relation avec le Ministère des Droits de l’Homme, de la Consolidation de la Démocratie et de la Formation Civique, sur un financement de l’Union Européenne et le Bureau de la Prévention des Crises et le Relèvement et en collaboration avec le Centre international de formation de maintien de la Paix Kofi Annan. Son objectif est de renforcer les capacités nationales togolaises en termes de prévention des conflits et de médiation.

Lors de la cérémonie d’ouverture de ce premier atelier lundi, le Représentant Adjoint du PNUD au Togo, M. Damien MAMA a noté que : «Le programme de renforcement des capacités qui s’entame aujourd’hui devra permettre au Togo de disposer d’un vivier de ressources formés en analyse des conflits, mécanismes de gestion et prévention des conflits et en techniques de médiation » Il a en outre souligné que : « Le PNUD a choisi avec l’appui des partenaires comme l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Togo, d’initier en relation avec des organisations de la Société Civile un programme d’alerte précoce et de prévention des conflits et violences avant, pendant et après les élections »

Pour sa part, Le chargé d’Affaires de la Délégation de l’Union Européenne, M. Guido Carrara a déclaré que « Le sens de l’accompagnement de l’UE et du PNUD au gouvernement Togolais réside dans la nécessité de prévention des conflits à un stade précoce en agissant directement sur leurs causes profondes et en combinant, de manière appropriée, tous les instruments disponibles »

Quant au Directeur de Cabinet du Ministère des Droits de l’Homme, de la Consolidation de la Démocratie et de la Formation Civique, M. Laré Yempabou, il a souligné que « Cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Consolidation de la paix et promotion des Droits de l’Homme» signé entre le gouvernement togolais et le PNUD. » Selon lui, « ce projet poursuit un double objectif : celui de la diffusion à un plus large public des mécanismes d’alerte précoce pour un recours plus systématique à ce type d’outil, et, celui de la mise en place de systèmes d’alerte efficaces sur la base desquels des stratégies nouvelles peuvent être développées et des actions planifiées »

Un second atelier de formation se tiendra du lundi 9 au vendredi 13 septembre et sera consacré à : « L’analyse des conflits, médiation et négociation ». Toujours organisé par le PNUD avec le Crisis Management Initiative (CMI) du Martii Ahtisaari Centre, cette seconde formation fournira aux bénéficiaires des connaissances fondamentales sur la paix convergente et transversale et les défis de gouvernance pertinents (impunité, accès à la justice, rôle des chefs traditionnels dans la prévention des conflits locaux, gouvernance locale, etc.). Elle sera suivie d’une dernière formation du lundi 16 au vendredi 20 septembre 2013 toujours à l’Hôtel Sarakawa de Lomé.

Poster un commentaire

Nous contacter

Suggestion, information, proposition ou autre: Merci d'utiliser ce formulaire ci-dessous pour nous contacter.

Illisible? Changer le texte. captcha txt