Ousman Zakaria Ramadan | Lire le passé dans le présent pour comprendre l’avenir

Le Professeur Zakaria Ousman Ramadan est le président directeur du centre tchadien d’études stratégiques.
Après une longue carrière dans l’humanitaire et aux Nations Unies, il s’est intéressé aux crises émergentes, notamment dans la région du Sahel.

 
—–
Quelques verbatims extraits de l’entretien.

*Sur les fondements de la crise dans la région du Sahel

Le Sahel regorge de minerais stratégiques qui suscitent les convoitises. C’est ainsi qu’il y a des conflits qui nous sont importés tel que l’extrémisme violent, parce que jusqu’à récemment, le Sahel était simplement un bassin de tolérance…L’élément extérieur constitue l’élément fondamental dans la mesure où il y a beaucoup de ces facteurs de crise qui sont des facteurs exogènes.

* Sur le politique

Le problème africain est avant tout un problème politique, un problème d’incapacité dans la gestion de ce continent.

*Sur l’agriculture

L’agriculture doit faire 5 choses en Afrique:
Elle doit être capable de nourrir son Homme.
Elle doit être capable de dégager un surplus commercial.
Elle doit être capable d’impulser l’industrialisation en produisant plus et mieux.
Elle doit être capable d’offrir des emplois continus à ceux qui y sont impliqués à tous les niveaux.
Elle doit être génératrice de revenus.