Conduites socioéconomiques de la population de Bangui face au déficit énergétique

 | Note d'analyse politique, Sociétés, conflits et justice

Par Molambo Gbessoua Mboutouma Octave

RÉSUMÉ:
Le déficit énergétique est un fléau auquel font face les pays de l’Afrique subsaharienne. La république centrafricaine étant plongée dans cette crise énergétique tente de trouver des voies de sortie et des issues de secours. L’objectif de cet article est de comprendre les conduites socioéconomiques des acteurs écono­miques et la population face à ce phénomène.

CONTEXTE:
Le déficit de l’énergie électricité dans le monde pose un énorme problème au développement de l’indus­trie pouvant booster le développement économique et/ ou une forte production industrielle. Pour pallier cela on assiste à l’introduction des matières premières comme l’uranium et d’autres moyens comme les groupes électrogènes dans la production électrique. Ces sources d’énergie complémentaires de la source hydroélectrique ont un impact néfaste sur l’environnement (gaz à effet de serre). C’est ainsi qu’en Cen­trafrique on remarque un fort taux de déficit énergétique qui se traduit par un fort taux de délestage ; un faible développement industriel.

PROBLEMATIQUES:
Comment expliquer le déficit énergétique en RCA avec toutes ces potentialités hydro électriques ? Quelles stratégies adoptées par la population pour pallier ce déficit énergétique ? Quels en sont les impacts socio­économiques et les éléments de réponses institutionnelles ? Quelle place occupent les nouvelles technolo­gies énergétiques dans un pays (ville) en proie à un déficit énergétique criard ?

IDEES MAJEURES :
– Une mauvaise politique énergétique, la mauvaise gouvernance et un manque de politique de décentrali­sation ont causé le déclin du secteur énergétique en Centrafrique ;
– La population s’oriente vers les nouvelles sources d’énergie renouvelable (panneau solaire, lampe solaire rechargeable, la biomasse etc.) afin de juguler et compenser le déficit énergétique ;
– L’adoption et le développement des nouvelles sources d’énergie par l’Etat pour diversifier les sources d’énergie et protéger l’environnement face au changement climatique.
– L’appropriation des nouvelles technologies énergétiques et la codification par l’Etat de ce secteur sont porteuses pour le développement économique et industriel par la création des unités de fourniture des consommables et matériels de production.

Poster un commentaire

Nous contacter

Suggestion, information, proposition ou autre: Merci d'utiliser ce formulaire ci-dessous pour nous contacter.

Illisible? Changer le texte. captcha txt