Crise de l’Etat et conflit identitaire: La contribution de la décentralisation à la reconstruction post conflit de l’Etat après le coup d’Etat de 2012 au Mali

 In Ladislas Nze Bekale, Note de recherche, Sociétés, conflits et justice

Par Ladislas Nze Bekale

RÉSUMÉ:
Le conflit au nord Mali et le coup d’Etat de 2012 ont imposé aux autorités maliennes et à la communauté internationale, une révision des principes fondamentaux relatifs au fonctionnement de l’Etat. La déclaration d’indépendance des touareg aidés par des groupes intégristes au nord Mali a été suivie par une intervention militaire française, à la suite de laquelle la rébellion est entrée en négociation avec les autorités. Le principal résultat de ces discussions est le plan de reconstruction post conflit de l’Etat avec une décentralisation intégrale supposé prendre en considération les aspirations des populations pour l’instauration d’une paix définitive au nord. Le processus d’accélération de la décentralisation a été entamé en 2012, mais des interrogations subsistent quant à la pérennité de la paix dans cette région qui fait face à de nombreux maux.

PROBLÉMATIQUE:
Quelle est la contribution de la décentralisation dans le processus de reconstruction de l’Etat post conflit au Mali à la suite de la crise de 2012 ?

Quelles sont les initiatives nationales d’autonomisation des collectivités territoriales au Mali dans le contexte de recherche de la paix au nord ?

La décentralisation intégrale suffira t-elle à éloigner du nord le spectre sécessionniste à la suite du conflit de 2012 ?

CONTEXTE DE LA NOTE:
Cinq ans après le conflit qui a éclaté au nord du Mali et après l’organisation des élections locales en novembre 2016, il est opportun de faire l’historique du processus de reconstruction de l’Etat au Mali. Il est particulièrement intéressant de s’appesantir sur la décentralisation territoriale considérée comme solution à cette crise de l’irrédentisme au nord du pays. Quatre années après l’adoption de feuille de route et de la décentralisation comme approche de résolution de ce conflit, un calme apparent est revenu au nord mais se pose toujours la question de l’enracinement de la paix dans les esprits de la population du nord Mali.

IDÉES MAJEURES:
– La tentative de sécession des populations touareg du nord Mali en 2012 a débouché sur des initiatives, de paix et de refondation de l’Etat du niveau national à l’échelle locale, avec la décentralisation comme spécificité.

– Le Gouvernement malien a entamé dès 2012 l’autonomisation des collectivités territoriales. La décentralisation est considérée dans ce processus comme étant le principal vecteur de pacification des régions du nord. L’autonomie des collectivités territoriales devrait permettre aux populations du nord de prendre elles mêmes en charge la gestion des affaires locales.

– La décentralisation intégrale parviendra t-elle à contenir définitivement le sentiment irrédentiste au nord Mali ? Cette partie du territoire est confrontée à de nombreuses difficultés indiquant que la décentralisation à elle seule pourrait ne pas venir à bout du sentiment indépendantiste toujours vivace au nord.

Leave a Comment

Nous contacter

Suggestion, information, proposition ou autre: Merci d'utiliser ce formulaire ci-dessous pour nous contacter.

Not readable? Change text.