Genre, leadership et participation des femmes aux structures de responsabilité en Afrique.

 | Communiqués, Leadership

Qui est leader ? Les gens sont-ils nés pour être des leaders ? Peut-on devenir un leader, même sans en avoir les attributs évidents ? Comment la question du genre intervient-elle dans la prise de décision ? Leadership et genre, quelles sont les passerelles et relations ? Comment affirmer son leadership ? Il y a-t-il un leadership féminin ?

Du 3 au 5 décembre 2018, Thinking Africa a co-animé avec l’Ecole Nationale d’Administration (représentée par l’experte Genre de l’AFD) un séminaire de formation intitulé « Genre, leadership et participation des femmes aux structures de responsabilité en Afrique ». Cette formation s’inscrit dans le cadre du programme de renforcement du français de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et est piloté par la Représentation de l’OIF à l’Union africaine qui coordonne l’organisation de formations à destination des cadres de l’Union africaine et des missions francophones africaines basées à Addis-Abeba, avec l’appui de l’Union Africaine et de l’ambassade de France en Ethiopie.

L’objectif de ce séminaire, qui a réuni une vingtaine de femmes fonctionnaires de l’Union africaine et des missions diplomatiques africaines francophones, était de renforcer les compétences sur les notions de leadership, du genre et de la participation des femmes aux responsabilités.

Associant approche participative et introspection, exercices de groupes et exposés théoriques, simulations et mise en pratique, partage d’expériences et co-création, la formation que Thinking Africa a proposée s’est déroulée en trois temps : Le premier jour, nous avons travaillé sur les perspectives et perceptions des notions de leadership et de genre ; le deuxième jour, nous avons mis l’accent sur les compétences et les principes liés au leadership et au genre ; le troisième, nous nous sommes focalisés sur les agendas et ambition collectives et individuelles.

Thinking Africa s’est appuyée, à cette occasion, sur le travail du philosophe Souleymane Bachir Diagne qui nous invite à « penser le temps futur pour déchiffrer, à l’horizon de l’avenir, les actions à mener aujourd’hui. »

A l’issue de cette formation, le groupe de participantes, a justement, décidé de créer un réseau de femmes francophones de l’Union Africaine pour mettre en pratique les idées, expériences et outils partagés au cours de ce séminaire.

Poster un commentaire

Nous contacter

Suggestion, information, proposition ou autre: Merci d'utiliser ce formulaire ci-dessous pour nous contacter.

Illisible? Changer le texte. captcha txt