Skip to content

Innovation dans le transport et la mobilité urbaine: Emergence des taxis motos dans la ville de Bangui

Innovation dans le transport et la mobilité urbaine: Emergence des taxis motos dans la ville de Bangui

Innovation dans le transport et la mobilité urbaine: Emergence des taxis motos dans la ville de Bangui

Par Molambo Gbessoua Mboutouma Octave

RÉSUMÉ:
L’apparition d’une nouvelle mode de mobilité urbaine en RCA (moto-taxis) et plus précisément dans la ville de Bangui se présente comme un palliatif aux limites des modalités formelles du transport traditionnel. Bien qu’innovante cette activité comporte des enjeux politiques, socioéconomiques et environnementaux.

CONTEXTE :
L’urbanisation accélérée des villes africaines et l’accroissement de la population citadine cause le problème de la mobilité urbaine. La ville de Bangui dans son expansion pose un problème accru de mobilité urbaine. La commune de Bangui ne disposant pas d’une régie de transport en commun s’appuie sur l’entreprenariat particulier dans le transport en commun à travers les taxis (voitures peint en jaune) et les mini – bus peint en vert qui effectuent des liaisons entre les différents points de la ville et sur les différents axes. Celui-ci ne pouvant desservir tous les coins se trouve limiter dans cette tâche. Au vu de ses nombreuses difficultés nous assistons à l’apparition de cette nouvelle mode de mobilité urbaine (taxi –moto).

IDEES MAJEURES :
– Le développement des motos taxis démontre la défaillance des pouvoirs publics dans la mobilité urbaine, périurbaine et même rurale. Car non réglementé le coût des transports est fixé par les propriétaires des véhicules et motos en fonction de la situation économique et de leurs intérêts sans tenir compte des revenus des usagers.
– La création d’une nouvelle activité socioéconomique favorisant l’intégration socioprofessionnelle des jeunes diplômés et/ ou non chômeurs dans la vie active. Mais aussi comme une source extra de revenu à d’autres fonctionnaires ou travailleurs à faible revenu. Le développement de plusieurs activités annexe comme la multiplication des garages sur les axes routiers, le point de vente des carburants frelatés et divers points de ventes des pièces de rechanges de motos
– Une organisation (textes juridiques réglementant ce domaine d’activité) de ce secteur de l’entreprenariat qui vient au secours de l’État dans la mobilité mais urbaine et périurbaine de la population.

PROBLEMATIQUE :
– Les taxis – motos peuvent-ils pallier la crise de transport urbain et périurbain dans la ville de Bangui ?
– Comment a-t-il vu le jour et émerger en RCA particulièrement à Bangui ? Constitue-t-il un moyen de transport durable ?
– Est-il un facteur socioéconomique pérenne pour les principaux acteurs ?