Skip to content

La Guinée équatoriale et sa diaspora: Dynamique d’une crise permanente

La Guinée équatoriale et sa diaspora: Dynamique d’une crise permanente

La Guinée équatoriale et sa diaspora: Dynamique d’une crise permanente

Par Darus Sidoine Keunang

RÉSUME:
Cette note tente d’analyser la place de la diaspora dans l’évolution politique du pays d’origine. Plus spécifiquement, il est question de dépasser le les réflexions diaspora-développement du pays d’origine qui tendent pour la majorité à faire de la diaspora un acteur majeur de développement socio-économique du pays d’origine. Il s’agit ainsi d’aborder le lien entre la diaspora et le pays d’origine sous le prisme des crises et conflits. À travers le cas de la Guinée équatoriale, nous voulons scruter les raisons de l’immigration, la condition socio-politiques du l’immigré/réfugié, et comment la diaspora qui en résulte est désormais un acteur transnational important de la scène internationale et peut mobiliser ses outils de puissance pour être un catalyseur des conflits dans le pays d’origine. En interrogeant la place de la diaspora dans les conflits et la tentative de coup d’État en Guinée Équatoriale en 2004, nous voulons attirer l’attention des décideurs sur la reconsidération du rôle de la diaspora et ses conséquences dans l’évolution politique du pays d’origine.

PROBLÉMATIQUE:
– Quel est le rôle de la diaspora dans le maintien de la paix en Guinée Équatoriale ?
– La diaspora équato-guinéenne est-elle un artisan de la paix ou catalyseur du conflit ?

CONTEXTE:
Cette note, avec une forte connotation historique s’insère dans un contexte mondial marqué par la « défrontisation » accéléré par l’hypermédia qu’est internet. Ce contexte est celui des fortes migrations, de la construction d’une diaspora digitale et surtout d’une forte paradiplomatie de la diaspora pour des causes identitaires (Cameroun avec la crise anglophone). Par ailleurs, avec la révolution dans les domaines du transport et télécommunications, la formation des diasporas s’est accélérée faisant d’elles un important acteur de la scène internationale dont il faut prendre en compte les intérêts.

IDÉES PRINCIPALES:
– La forte émigration des équato-guinéens vers l’Espagne en particulier est liée à la violente dictature des régimes Nguéma au pouvoir de 1968. C’est donc une diaspora essentiellement constituée d’exilés.
– La diaspora équato-guinéenne est faite en grande partie des personnes naturalisées, car la condition de refugié est économiquement difficile à vivre.
– Les actions déstabilisatrices menées par la diaspora équato-guinéenne en Espagne sont en grande partie liées aux conditions de départ, et donc à la vengeance.
– La diaspora, en tant que acteur important des politiques publiques, peut être instrumentalisée par les pays de résidence pour la déstabilisation du pays d’origine, comme ce fut le cas en 2004 avec la tentative de coup d’État organisée par Severo Moto est des mercenaires occidentaux.

TELECHARGEZ LA NOTE DE RECHERCHE EN PDF.