La perception et le traitement des immigrés dans les pays du Sud : Le cas de la Côte d’Ivoire

 In Note d'analyse politique, Sociétés, conflits et justice

Par Jean-Marc Segoun et Detto Marius Zigbe

RÉSUMÉ:
Avant la construction des Etats post-coloniaux et des frontières coloniales, l’Afrique de l’ouest de par son histoire, a toujours été traversée par une tradition migratoire entre des peuples dont les mobiles étaient essentiellement économiques. Par la suite, la mondialisation et la faillite des Etats post-coloniaux ont exposé les limites des politiques migratoires à travers le développement des nouvelles formes de migration favorisées par les conflits armés, l’instabilité climatique et enfin les problématiques sanitaires. Ces nouvelles formes de migration, auront pour un impact le développement d’un discours nationaliste à l’endroit des immigrés, souvent indexés dans le discours politique comme boucs-émissaires du malaise social. Partant de ce constat, cette étude se charge d’analyser les trajectoires sociales des immigrés venus des pays ouest-africains et résidents en Côte d’Ivoire.

Ainsi, cette réflexion analyse l’évolution du discours politique à l’endroit des étrangers et son impact au sein des communautés d’accueil. Et enfin, elle évalue l’efficacité des mécanismes juridictionnels et institutionnels au regard des défis migratoires ouest-africains partant de l’expérience ivoirienne.

PROBLÉMATIQUE:
En quoi l’évolution du discours politique à l’endroit des étrangers en Côte d’Ivoire a été un facteur d’intégration ou de désintégration de ces derniers ?

CONTEXTE:
La migration est une réalité sociétale avec laquelle, l’espace géographique ouest africain compose depuis plusieurs décennies. Cette réalité reste influencée par les discours politiques et les situations économiques et de crises sociales. La réflexion sur la Côte d’ivoire, un pays au carrefour des identités multiculturelles, transfrontalières, nous permets d’analyser ce phénomène migratoire comme un défi constant du vivre ensemble dont la stabilité sous-régionale en dépend.

IDÉES MAJEURES:
– La socialisation des immigrés dans les pays du Sud et en l’occurrence en Côte d’Ivoire s’est détériorée suite aux crises politiques et économiques.
– La migration sud-sud dans l’espace ouest africain est une réalité qui existait avant l’état post-colonial.
– La socialisation et le traitement des immigrés dans les pays du Sud sont conditionnés par une bonne intégration économique sous-régionale.

Leave a Comment

Nous contacter

Suggestion, information, proposition ou autre: Merci d'utiliser ce formulaire ci-dessous pour nous contacter.

Not readable? Change text.