Le développement de l’Afrique à la lumière de Nyerere

Par Célestin Delanga

RÉSUMÉ:
La présente réflexion s’inscrit dans la logique de la recherche des voies et moyens pour solutionner le problème du sous-développement africain. Elle trouve dans la pensée de Nyerere des éléments capables de révolutionner l’Afrique. Elle médicalise celle-ci et la prescrit contre les maladies qui gangrènent l’Afrique. À la mal gouvernance, elle prescrit l’éthique ; à l’oisiveté, le culte du travail ardu ; à la guerre et au capitalisme, le socialisme ; à l’isolationnisme, le panafricanisme. Bref, elle prône un développement endogène de l’Afrique.

PROBLÉMATIQUE:
Le problème que tente de cerner cette analyse est celui du rapport entre la pensée de Nyerere et le développement africain. D’où les interrogations suivantes : en quoi consiste la pensée de Nyerere ? De quelle manière peut-elle aider l’Afrique à sortir du sous-développement ?


IDEES MAJEURES :
La pensée de Nyerere est féconde ; son système de développement intégrant la dimension quantitative, qualitative et compétitive intéresse l’Afrique ; la base axiologique de sa pensée peut résoudre les crises africaines. Son système de l’Unité africaine peut mener aux États-Unis d’Afrique.


RECOMMANDATIONS :
– Aux politiques : élaborer des projets de société en prenant en compte les valeurs africaines, à la lumière de Nyerere.
– Aux dirigeants : axiomatiser le système nyererien de l’unité africaine afin de parvenir aux États-Unis d’Afrique
– Aux éducateurs : aller à l’école de Nyerere pour s’informer et se former, en vue de transmettre des savoirs endogènes
– Aux chercheurs : être des défenseurs éclairés des valeurs africaines, des éveilleurs des consciences, des pédagogues du peuple à l’exemple de Nyerere
– À la jeunesse africaine : s’approprier de la philosophie du travail de Nyerere et de sa théorie existentialiste.