Les technicités d’enrôlement des combattants de Boko Haram

 | Note d'analyse politique, Sociétés, conflits et justice

Par Oumar Abami

RÉSUMÉ:
Cette note d’analyse permet de comprendre les technicités d’enrôlement des combattants de Boko Haram dans le bassin du lac-Tchad. Elle étudie les stratégies d’attaques du groupe terroriste au pourtour du bassin conventionnel. Surtout le système de recrutement des jeunes garçons, filles et femmes pour agrandir son effectif militaire. L’auteur de cette note d’analyse explique les différents moyens que les terroristes utilisent sur le terrain, afin d’enrôler les enfants dans les rangs de Boko Haram. Il précise que les recruteurs proposent de l’argent aux jeunes désœuvrés, ils font de prêche et de campagne de proximité et aussi de l’enlèvement. Il explique encore les rôles des enfants et femmes enlevés au sein de groupe Boko Haram, comme le renseignement, le détournement de l’attention des forces de défense et de securité, le transport des minutions de guerres et l’attentat-suicide.

CONTEXTE :
Cette note d’analyse entre dans un contexte sécuritaire détérioré par l’extension de la menace de Boko Haram sur l’ensemble des pays riverains du bassin du lac-Tchad. La secte islamiste semant la terreur dans le bassin du lac-Tchad, a d’abord commencé son insurrection dans le nord-est du Nigeria en 2009, comme un conflit armé interne. Le conflit se régionalise du fait que les éléments de Boko Haram utilisent les pays voisins du Nigeria (Cameroun, Niger et Tchad) comme lieux de refuge pendant la répression de l’armée. De par son histoire, le bassin tchadien est un terreau fertile pour les bandes criminelles qu’aujourd’hui Boko Haram en fait sa zone d’opération.

IDEES MAJEURES :
– Le groupe terroriste Boko Haram procède au recrutement des jeunes désœuvrés du bassin du lac-Tchad en proposant une somme d’argent qui pourra les rendre riches.
– Les enlèvements des enfants et des femmes par le groupe armé terroriste pour les utiliser comme des combattants et des bombes humaines.
– Les stratégies de Boko Haram d’enrôler les enfants Mahajiris dans son rang pour guetter les positions des forces de défense et de securité, détourner leur attention en cirant Allahou Akbar, avant le lancement des attaques terroristes.

PROBLEMATIQUE :
Quelles sont les différentes techniques employées par le groupe Boko Haram pour recruter ses combattants dans le bassin du lac-Tchad ?

Poster un commentaire

Nous contacter

Suggestion, information, proposition ou autre: Merci d'utiliser ce formulaire ci-dessous pour nous contacter.

Illisible? Changer le texte. captcha txt