L’Union Africaine et la problématique du terrorisme. Aspects d’une politique publique continentale

 | Note d'analyse politique, Sociétés, conflits et justice

Par Ladislas Nze Bekale

RÉSUMÉ:
La multiplication, d’acteurs publics, est facteur de diversification de l’action et des politiques publiques. L’Union Africaine en sa qualité d’organisation continentale unique, étant la seule organisation continentale composée de la quasi-totalité des Etats du continent à l’exception du Maroc, a vocation à déployer une action publique continentale.

A travers l’analyse de l’action de l’organisation, cet article voudrait démontrer que l’Union Africaine déploie une action publique continentale dans le domaine de la lutte contre le contre-terrorisme, laquelle mobilise les procédés et méthodes d’une action publique.

PROBLÉMATIQUE:
L’action de l’organisation dans ce domaine est-elle en phase avec les exigences d’une politique publique ?
Comment le terrorisme est-il devenu un problème public continental ?
Quelles sont les modalités de déploiement de l’action de l’UA contre le terrorisme ?
Quels sont les instruments de l’action de l’Union Africaine ?
Quels sont les résultats de l’action de l’organisation panafricaine ?

CONTEXTE DE LA NOTE:
Si on se réfère au nombre d’attentats perpétrés à travers le continent ces deux dernières années, l’Afrique est actuellement le continent le plus frappé par le terrorisme. Ce phénomène transnational touche l’ensemble du continent. L’Union Africaine, en tant qu’organisation continentale œuvrant pour une Afrique intégrée et paix, déploie une action multiforme pour essayer d’enrayer l’activité des groupes terroristes.

Les mécanismes, l’organisation et les instruments de son action répondent aux critères d’une politique publique. La nécessité d’identifier et de définir l’action déployer par l’Union Africaine comme action publique est plus que d’actualité, l’institution mène actuellement une réflexion sur son fonctionnement et les résultats obtenus une décennie après sa création.

IDÉES MAJEURES:
– La découverte par le continent de la violence du terrorisme et de l’extrémisme a obligé les leaders africains à faire du terrorisme un problème public continental.
– Les fondements de l’action de l’Union Africaine contre le terrorisme reposent sur une série de décisions et des objectifs qui ont été préalablement définis par les leaders africains et par l’organisation.
– La politique de l’organisation est donc orientée par des instruments juridiques et des institutions lesquels définissent les facteurs géopolitiques et géostratégiques relatifs à l’action de l’UA.
– Les résultats de l’action de l’Union Africaine sont limités en raison du contexte sociopolitique du continent mais l’organisation a réussi à restaurer l’Etat de droit en Somalie malgré la persistance des actes terroristes perpétrés par les Shebab.
– L’action de l’UA est nécessaire mais elle est confrontée à un problème de pertinence et de cohérence interne.
– L’efficacité de l’action de l’organisation est remise en cause en raison de l’augmentation du nombre d’actes terroristes et des victimes.
– L’Union Africaine doit aligner son plan d’action à la stratégie mondiale de lutte contre le terrorisme et à celles des autres continents ou élaborer une stratégie continentale de lutte contre le terrorisme.

Poster un commentaire

Nous contacter

Suggestion, information, proposition ou autre: Merci d'utiliser ce formulaire ci-dessous pour nous contacter.

Illisible? Changer le texte. captcha txt