Projet Consolidation de la Paix au Togo: Atelier de formation sur l’Etat de droit et la prévention des conflits

 | Dans les médias, Félicité Jessica Ranohefy, Hassatou Balde, Saïd Abass Ahamed

Source: Dutogo.com/Savoir News. Par Christelle Mensah. Publié le 8 septembre 2013

Démarrée depuis lundi, la première série de l’atelier de formation sur l’Etat de droit et la prévention des conflits à l’intention des acteurs sociopolitiques a pris fin ce vendredi soir à l’hôtel Mercure Sarakawa, a constaté une journaliste de l’Agence Savoir News.

La fin des débats a été marquée par une petite cérémonie en présence de Mme Khardiata Lo Ndiaye, Coordonnatrice résidente du Système des nations Unies et Représentante résidente du PNUD au Togo et de Guido Carrara, Chargé d’Affaires de la Délégation de l’Union Européenne (UE) au Togo. M.Yempabou Laré, Représentant du Ministère des Droits de l’Homme, de la Consolidation de la Démocratie et de la formation civique était aussi présent.

C’est une initiative du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en collaboration avec le Centre International de formation de maintien de la Paix Koffi Annan.

Cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Consolidation de la Paix du PNUD, exécuté en relation avec le Ministère des Droits de l’Homme, de la Consolidation de la Démocratie et de la Formation Civique, sur le financement de l’Union Européenne et le Bureau de la Prévention des Crises et le Relèvement.

Deux autres vagues d’acteurs sociopolitiques suivront également cette formation du 9 au 13 septembre et du 16 au 20 septembre. L’objectif visé est la constitution d’un vivier de compétences nationales pour l’analyse de conflits, la négociation et la médiation.

Durant cinq jours, une trentaine de représentants de la société civile, d’organisations religieuses, de partis politiques, des médias et du parlement ont été mieux outillées sur la notion de gestion des conflits et la sauvegarde de la paix au Togo.

“Cet atelier nous a édifiés et nous a permis d’avoir les bonnes techniques de négociation et de médiation dans le contexte togolais. Au-delà de la théorie, nous avons suivi quelques films sur le leadership de Nelson Mandela et de Julius Nyerere, deux acteurs importants de la scène politique africaine qui se sont illustrés par leur capacité en matière de négociation”, a confié à l’Agence Savoir News André Kangni Afanou, Directeur Exécutif du Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT).

“Personnellement, au sortir de cet atelier je compte m’impliquer activement pour la vulgarisation du rapport de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) qui constitue une source importance pour que la démocratie et la réconciliation puissent être durable au Togo”, a-t-il souligné.

Pour Mme Lamboni Kabissa, Coordonnatrice du Réseau Femmes et Développement des Savanes (RFDS), cet atelier de formation a été très riche en enseignement : “Je repars dans la région des savanes avec cette idée que ce n’est qu’ensemble que nous allons construire notre pays. Et je le partagerai avec mes collègues”.

“Ces cinq jours de formation nous ont permis d’avoir le nécessaire pour aborder la médiation en cas de prévention des conflits. Je suis maintenant plus outillé pour sensibiliser les médias à aller dans leurs écrits vers la lutte pour la bonne gouvernance. Cette formation nous a aussi instruits sur la thématique de l’alerte précoce en cas de gestion des conflits”, a pour sa part souligné Josias Tsatsu, Coordonnateur Adjoint de l’Observatoire des Médias pour la Démocratie et la Bonne Gouvernance (OMDG).

Selon Mme Khardiata Lo Ndiaye, le PNUD est convaincu que sans réconciliation et sans paix, il n’y a aucune perspective de développement pas seulement du Togo mais dans tous les pays dans le monde.

“La formation des acteurs impliqués dans ce processus est la porte d’entrée de ce mécanisme. Cette démarche a été enclenchée depuis deux ans et patiemment de manière constante, renforce les capacités humaines au Togo. Nous pensons que ce sont les togolais eux-mêmes qui ont la clé et les moyens pour trouver les meilleures solutions qui leur conviennent”, a indiqué la Coordonnatrice résidente du Système des nations Unies et Représentante résidente du PNUD au Togo.

Cette dernière a lancé un appel aux différents participants pour qu’ils deviennent des promoteurs de la paix dans leurs milieux respectifs.

Des diplômes ont été remis à tous les participants au terme de la cérémonie attestant leur participation effective à la formation. FIN

Chrystelle MENSAH
Savoir News

Poster un commentaire

Nous contacter

Suggestion, information, proposition ou autre: Merci d'utiliser ce formulaire ci-dessous pour nous contacter.

Illisible? Changer le texte. captcha txt