Trois problèmes sociologiques du déploiement des nouvelles technologies de l’énergie au Cameroun

 | Note de recherche, Politiques, stratégies & diplomaties économiques

Par Ludovic Nico Bakebek

RÉSUMÉ:
Les NTE au Cameroun, malgré leur caractère innovant, subissent les effets d’un certain nombre de contraintes sociétales qui freine leur émergence. À cet effet, ce travail se donne pour objectif d’identifier trois de ces contraintes ; notamment au niveau de la régulation et de la construction de l’offre puis au niveau des utilisateurs dans leur rapport à ces éco technologies. Cette réflexion s’appuiera d’une part, sur les apports théoriques des sociologies économiques et de l’innovation, et d’autre part sur les monographies de terrain élaborées autour des énergies vertes en général et des NTE en particulier au Cameroun.

CONTEXTE:
Deux éléments essentiels sont ici à considérer. Sur le plan local, cette réflexion, émerge dans une conjoncture de crise énergétique tributaire d’un déséquilibre entre l’offre et la demande. Cette crise étant la résultante de la dépendance aux sources traditionnelles de l’énergie (telles que l’hydraulique ou encore le thermique), la sous exploitation des ressources énergétiques variées dont dispose le pays, et les problèmes liés à la redistribution de l’électricité dû principalement à la précarité des infrastructures de transport d’énergie (qui crée des pertes du productible) et à l’inégalité dans la redistribution. Sur le plan international, il faut relever la construction progressive de la transition énergétique, qui préconise la promotion des énergies propres et des NTE. Sur ce point, plusieurs États africains tels que le Maroc, le Sénégal et timidement le Cameroun ne sont pas en reste, au regard de l’émergence progressive d’innovations éco énergétiques qui participent non seulement à construire leur transformation socio-écologique mais aussi à résorber le problème de crise énergético-électrique généralement observé.


PROBLÉMATIQUE:
Même si les NTE constituent une alternative écologique à la crise énergétique au Cameroun, elles se heurtent toutefois en tant qu’innovation, à des forces sociétales qui ralentissent leur déploiement. Ainsi, nous posons les questions suivantes : quels sont les problèmes sociologiques qui entravent le déploiement des NTE au Cameroun ?


IDEES MAJEURES :
Notre réflexion nous a permis d’identifier trois problèmes sociologiques (non exhaustifs) qui constituent des obstacles aux NTE au Cameroun :
– un problème de régulation du fait que les instruments juridiques et les institutions existants non seulement ne tiennent pas compte de la complexité des NTE (les assimilant exclusivement à la production électrique), mais aussi font l’objet d’une relative application. Plus encore, l’on observe une inexistence d’instruments juridiques et d’institutions spécifiques aux énergies renouvelables en général et aux NTE en particulier.
– L’affaiblissement de la capacité d’action du réseau d’acteurs porteur de cette innovation (principalement les acteurs du marché) du fait d’un environnement économique contraignant, couplé à la relative application des mesures incitatives favorables au succès marchand des NTE (lequel succès est indispensable pour la réussite du processus d’innovation en cours).
– Un problème de traduction du fait des barrières liées au déplacement des NTE vers des utilisateurs souvent marqué dans certains cas par une connaissance limitée de la technologie (en termes d’existence, d’accessibilité, d’utilisation), ou encore par une incompatibilité entre représentations culturelles, capacité économique et NTE ; laquelle incompatibilité est susceptible de créer des barrières sociales quant à l’adoption de ces technologies. Ce qui soulève comme exigence l’éducation du public aux NTE.

Showing 2 comments
  • Théophile NSANGOU
    Répondre

    La note de lecture de lecture de Ludovic Bakebek dégage une problématique actualisée et en perpétuelle réflexion en terrain africain: s’il est vrai que nous souffrons d’une couverture énergétique considérable d’une part, et d’autres parts l’avènement des NTE en tant qu’innovation socio environnemental intervient comme réponse à ce déficit, comment pouvons nous comprendre alors les difficultés autour de son appropriation locale? D’un point de vue scientifique, cette note de lecture nous présente clairement comment la sociologie pense et traite les problèmes de l’innovation tout d’abord et de l’innovation énergétique dans un contexte de médiatisation du concept de transition énergétique au plan mondial. Son terrain d’étude et les observations menées montrent bel et bien qu’il existe une conversion énergétique en Afrique soumise naturellement comme dans d’autres terrains aux contraintes socioculturelles. Par ailleurs , cette note de lecture est l’une des pistes de compréhension susceptible d’améliorer la conception des politiques publiques en Afrique en matière d’énergie renouvelables.

  • kpwang abbé denis
    Répondre

    Du point de vue pratique,le developpement des NTE au Cameroun nous semble surtout obéir à la nécessaire utilisation de toutes les ressources disponibles en vue prioritairement de la production de l’énergie électrique dont la faible densité du réseau nous semble constituer le premier frein au développement basique.Aussi,sur le plan de la recherche est-il possible de developper en NTIC une technologie 3 ou4 G sans maitrise des 1 ou 2 G ? La spécialisation des technologies ainsi que leurs couts comparatifs en termes financiers et environnementaux doit également pouvoir influencer le choix des politiques publiques dans le domaine des NTE.

Poster un commentaire

Nous contacter

Suggestion, information, proposition ou autre: Merci d'utiliser ce formulaire ci-dessous pour nous contacter.

Illisible? Changer le texte. captcha txt