L’accès à l’énergie au Tchad : un frein au développement

L’accès à l’énergie au Tchad : un frein au développement

Par Evelyne Taryam

RÉSUMÉ :
Cette note de recherche tente d’analyser le sous-développement du secteur énergétique au Tchad. Elle vise à expliquer les causes réelles du déficit énergétique du pays en dépit de son énorme potentiel en ressources énergétiques fossiles et renouvelables. Elle tente de relever d’une part, la défaillance des pouvoirs publics dans la planification et la gestion du secteur de l’énergie au Tchad, et d’autre part, de mettre en exergue les difficultés d’ordre technique et commercial. L’auteure de cette note cherche à mettre en exergue l’environnement politique et administratif du secteur ainsi que les efforts des pouvoirs publics à rendre disponible et accessible l’électricité à un grand nombre de la population. Elle évoque en amont, les principaux défis à relever pour assainir le secteur et, en aval, tente de proposer quelques pistes de solutions pouvant efficacement contribuer à la résolution de la crise énergétique au Tchad.

CONTEXTE :
Cette note d’analyse s’inscrit dans un contexte de crise énergétique marqué, par une faible production de l’énergie, un accès limité, un coût parmi les plus élevés en Afrique et des récurrents et intempestifs délestages dans les zones desservies. L’approvisionnement de la population en énergie demeure l’un des principaux défis auxquels le Tchad se trouve confronté depuis plusieurs décennies. L’énergie fournie par l’unique prestataire, la Société Nationale d’Electricité (SNE) ne couvre pas l’ensemble du territoire. Le gouvernement tchadien a pris plusieurs engagements et des dispositions pour améliorer l’accès à l’énergie. Malgré ses dispositifs, le Tchad reste toujours confronté à des difficultés de fourniture et d’accès à l’énergie électrique. Cette situation conduit à faire de l’électricité au Tchad, l’une des plus chères de la sous-région en dépit des réelles potentialités que regorge le pays dans ce domaine. Cette situation qui impacte négativement la consommation au niveau des ménages et des entreprises constitue un frein au développement socioéconomique du pays.

IDÉES MAJEURES :
– Le secteur de l’énergie au Tchad reste sous-développé, ce qui conduit à faire de l’électricité dans ce pays, l’une des plus chères au monde.
– Le Tchad demeure, l’un des pays le moins approvisionné en électricité en dépit de son potentiel en ressources énergétiques considérables.
– L’énergie électrique demeure une denrée rare et constitue l’un des défis majeurs au développement du pays.
– La crise de l’énergie est surtout le résultat de la mauvaise gestion technique et commerciale constituant de ce fait un problème majeur à l’extension de l’électricité dans le pays.
– La production de l’électricité demeure faible et la demande reste insatisfaite dans les zones de couverture.
– Le Tchad recèle d’appréciables potentialités énergétiques telles que le solaire, la biomasse, l’éolienne, la géothermique et l’hydrocarbure, dont l’exploitation pourrait contribuer au développement du secteur.

PROBLÉMATIQUE :
– Quelles sont les raisons qui expliquent et justifient le sous-développement du secteur énergétique au Tchad ?
– Quels sont les défis à relever pour trouver une porte de sortie afin de rendre l’électricité disponible et accessible à tous les tchadiens ?

 LA NOTE DE RECHERCHE EN PDF