Soudan du Sud: Nouvel épicentre des menaces régionales

 In Adolphe A. Chober, Note d'analyse politique, Sécurité, défense & armements

Par Adolphe Agenonga Chober

RÉSUMÉ:
Le Soudan du Sud, le dernier État indépendant de la planète, a basculé en décembre 2013, deux ans après son indépendance (juillet 2011), dans un engrenage de violences qui risquent d’affecter une stabilité déjà fragile de la région. Cette note interroge les raisons de la descente aux enfers de cet État et les implications étrangères dans le dynamisme interne du conflit. Elle essaie également d’examiner les menaces que présente cette déflagration pour la région et les pistes de solution pouvant, non seulement arrêter ce cycle infernal de violences, mais aussi limiter ses risques dans la région.

PROBLÉMATIQUE:
Pourquoi les menaces sécuritaires persistent-elles au Soudan du Sud malgré la fin de la guerre de sécession marquant son indépendance ? En quoi ces menaces impactent-elles la stabilité de la région des Grands Lacs ? Le poids des intérêts étrangers ne pèse-t-il pas négativement sur la stabilité politique de ce pays ? Comment les protagonistes de cette crise peuvent-ils parvenir à mettre un terme à leur différend et à créer les conditions idéales pour la paix ?

CONTEXTE:
La recomposition géopolitique du Soudan marquée par sa partition a déplacé l’épicentre de la crise vers la partie australe, le Soudan du Sud. Ce dernier, deux ans seulement après l’accession à sa souveraineté, est en proie à un conflit particulièrement sanglant opposant deux caciques du pouvoir, Salva Kiir et Riek Machar, respectivement président et vice-président et qui sont, en même temps, d’anciens seigneurs de guerre.
Ce tourbillon politique au Soudan du Sud présente des risques d’embrasement de la région au regard non seulement du flux de réfugiés civils et militaires qu’il a provoqué, mais aussi de l’implication des puissances étrangères dans ce conflit.
La démarche méthodologique utilisée étant essentiellement géopolitique, elle a permis d’interroger les facteurs qui alimentent la crise au Soudan du Sud, d’identifier les raisons sous-jacentes des mains étrangères cachées derrière ces rivalités ainsi que les menaces que cette rivalité interne représente pour la stabilité régionale.

IDÉES MAJEURES:
– Le Soudan du Sud est déchiré par une guerre mettant aux prises le Président de la République et son vice-président;

– La persistance de cette crise politique risque d’impacter négativement la sécurité régionale qui, du reste, demeure fragile ;

– De plus, ce pays semble devenir le théâtre de confrontation des puissances étrangères dont les intérêts sont menacés.

Leave a Comment

Nous contacter

Suggestion, information, proposition ou autre: Merci d'utiliser ce formulaire ci-dessous pour nous contacter.

Not readable? Change text.